REUNIONS PUBLIQUES

VANVES
Mercredi 31 mai à 19h30 - Ecole Marceau

MEUDON
Mercredi 07 juin à 19h30
Groupe scolaire Perrault Brossolette

BOULOGNE
Jeudi 08 juin à 19h30
Groupe scolaire Pierre Grenier

ISSY LES MOULINEAUX
Vendredi 09 juin à 19h30 - Ecole Justin Oudin

BERTRAND SOUBELET
CANDIDAT A L'ÉLECTION LEGISLATIVE
BOULOGNE-SUD - ISSY LES MOULINEAUX - MEUDON - VANVES

Suivez l'actualité de Bertrand Soubelet

Sur Twitter

Actualité du candidat

Interview dans le blog Vanves Actualités

Et si le Général Bertrand SOUBELET devenait le prochain député de la Circonscription ? Un vrai candidat qui va plaire […]

LIRE LA SUITE

Laïcité, immigration, sécurité: les vérités dérangeantes du général Soubelet

EXCLUSIF – Dans son nouvel essai aux accents programmatiques, l’ex-numéro trois de la gendarmerie poursuit son travail d’alerte et défend […]

LIRE LA SUITE

Général Soubelet : «En marche! est devenu une recyclerie»

INTERVIEW – L’ex-numéro trois de la gendarmerie quitte «En marche!». Il fustige le mouvement d’Emmanuel Macron qui «accepte tous les […]

LIRE LA SUITE

Police : « L’État ne défend pas ses serviteurs » juge le Général Bertrand Soubelet

Ce matin, le Général Bertrand Soubelet, passait le grand Oral des GG. L’ex troisième gendarme de France a poussé un […]

LIRE LA SUITE

Article dans Le Temps (Suisse) du 27 Mars 2017

«La cohésion sociale, seul rempart face à ces terroristes» Pour le général de gendarmerie français Bertrand Soubelet, l’attentat de Londres […]

LIRE LA SUITE

Interview Figaro 27 Mars 2017 sur la Guyanne

La Guyane, «une région soumise à une pression migratoire énorme»   INTERVIEW – Pour le général Bertrand Soubelet, ancien numéro […]

LIRE LA SUITE

Passage sur RMC du 20 Mars 2016

Emmanuel Macron présentait samedi le service national. Le candidat En Marche ! souhaite instaurer s’il est élu, cette mesure obligatoire […]

LIRE LA SUITE

Passage à la Matinale d’RTL le 16 Mars 2017

« Ancien haut-gradé de la Gendarmerie nationale, Bertrand Soubelet est désormais engagé en politique et brigue, sous l’étiquette du mouvement « En […]

LIRE LA SUITE

Article du 1er Mars 2017 dans Le Parisien

« «Mon Général, j’ai besoin de vous ! Vous êtes prêt à vous engager avec moi ? » Emmanuel Macron n’y […]

LIRE LA SUITE

Mes engagements

Si vous m‘accordez votre confiance en juin prochain, je prends l’engagement d’agir en politique différemment, pour défendre des idéaux et des projets porteurs de renouveau, tant au niveau de notre pays que de notre circonscription.

I/ Agir en politique différemment

La vie politique française est profondément marquée par le manque de réalisme, des excès de comportement et une absence d’éthique qui exaspèrent les Français. Il est pour moi illusoire d’imaginer conduire les affaires publiques sans montrer l’exemple et sans agir de manière irréprochable au plan de la moralité et de la transparence. Porter un projet de société exige de s’imposer des règles personnelles et d’avoir, pour l’intérêt général, une attention constante et généreuse.

Cette ambition d’un destin commun doit maintenant être portée par une nouvelle génération de femmes et d’hommes qui montrent le chemin et qui s’y engagent avec une totale détermination. Dans le cas contraire, notre cher vieux pays continuera à évoluer entre des périodes de stagnation et de régression.

Je prends donc l’engagement de contribuer aux débats à l’Assemblée nationale en défendant une autre manière de faire de la politique et en gardant le même langage de vérité. Ces principes reposent sur un socle de valeurs morales, le sens de l’intérêt général et une approche pragmatique des questions qui concernent la vie quotidienne des Français. Cette autre manière d’envisager l’action politique n’est aujourd’hui portée par aucun des partis traditionnels, tous englués dans des logiques de systèmes, des pratiques parfois condamnables et trop souvent éloignées du bien commun.

Au plan national, le bilan du quinquennat actuel comme celui du quinquennat précédent n’ont guère été satisfaisants : la société française déjà fragilisée s’est davantage divisée, et le rôle de l’État s’est affaibli. Depuis dix ans, et même davantage, les réformes de fond et le traitement social ont été négligés pour aboutir à la situation préoccupante que nous connaissons.

Il est donc urgent et nécessaire de rompre avec les schémas habituels et de mettre en œuvre une politique fondée sur l’écoute et le pragmatisme, tournant ainsi résolument le dos aux dogmes et à l’idéologie.

Je veux porter cet espoir de renouveau avec tous les électeurs d’Issy les Moulineaux, de Vanves et de Boulogne-sud et, au travers d’un mandat national de député, avec tous les Français qui refusent la fatalité, l’immobilisme et le déclin, et avec tous ceux qui croient en l’avenir de la France et pensent que le moment est venu pour « faire de la politique autrement ».

Je prends  aussi l’engagement à ne solliciter qu’un seul mandat, celui de député, et à m’y consacrer entièrement. Je prends surtout l’engagement, si je suis élu, à conserver un lien avec les électeurs de notre circonscription et les élus locaux pour maintenir un échange permanent, notamment sur les travaux parlementaires en cours.

II/ mes objectifs au niveau national
Dans le cadre de mon engagement parlementaire, voilà les grandes lignes de l’action que je défendrai à l’Assemblée nationale, si vous m’accordez votre confiance.

Mes priorités institutionnelles :

  1. Réduction du nombre de députés de 577 à 400 et limitation à deux mandats ;
  2. Création d’une charte éthique pour les élus ;
  3. Reconnaissance du vote blanc en tant que suffrage comptabilisé avec caractère invalidant de l’élection ;
  4. Refondation du Conseil économique social et environnemental et transmission de ses attributions au Sénat (par fusion).

Mes priorités parlementaires :

1. La Justice et la sécurité
Je prends l’engagement de soutenir les prochaines lois avec 5 axes majeurs

  • Renforcer les moyens de la justice (effectifs, fonctionnement et investissement immobilier) et ceux de la police et de la gendarmerie. Contribuer à porter les dépenses de défense à 2 % du PIB à horizon 2025.
  • Définir une politique pénale claire (revoir la loi Taubira), remettre en perspective la législation consacrée aux mineurs déviants et délinquants et réaffirmer le caractère hiérarchique du Parquet.
  • Clarifier l’articulation des attributions et missions entre les forces régaliennes (gendarmerie et police nationales), polices municipales et entreprises de sécurité privée en désignant une commission parlementaire dans la perspective d’une proposition de loi pour le printemps 2018.
  • Donner aux forces de sécurité un « statut » plus protecteur dans les situations opérationnelles.
  • Repenser la politique urbaine des quartiers en difficulté et renforcer le dispositif de lutte contre la pauvreté. Objectif : coordonner l’action de tous les intervenants, y compris associatifs, pour une plus grande efficacité.

2. L’éducation et la citoyenneté
Je prends les engagements :

  • De renforcer les moyens de l’école (effectifs, fonctionnement et investissement) car seule l’éducation permet d’orienter les esprits vers la connaissance et permet de lutter efficacement contre la superstition, l’obscurantisme et le fanatisme
  • D’instaurer une période citoyenne obligatoire de 1 mois pour tous les jeunes Français qui clôturera un parcours citoyen durant la scolarité. Objectifs : Faire partager une expérience commune à des jeunes de milieux différents et leur donner les rudiments de la vie en collectivité, le goût de l’effort, le sens de l’autorité et des obligations d’un citoyen pour son pays.

3. L’Union Européenne
Je prends l’engagement de défendre la place de la France dans l’Union Européenne.

J’ai la conviction que l’Union Européenne est toujours un avenir pour la France. Elle reste l’unique et la meilleure solution face à une mondialisation inévitable. Cette union séduit plus nos enfants que leurs parents ou leurs grands-parents mais ce sont nos enfants qui y vivront. Cependant, cette Europe fonctionne mal et il faut la reformer. Le concept d’Europe à deux vitesses est une piste pragmatique à explorer.

4. Economie
Je prends l’engagement de soutenir les projets qui remettront en perspective le système fiscal, en particulier l’impôt sur le revenu et la fiscalité des entreprises.

Objectif : Augmenter le nombre de « payeurs », diminuer la pression sur la classe moyenne et éviter que les entreprises ou les grosses fortunes ne partent à l’étranger. Je prends aussi l’engagement d’être très vigilant sur la maitrise de l’encours et de l’évolution de la dette publique.

III/ mes objectifs au niveau de la circonscription
Je prends l’engagement de soutenir les prochaines lois ayant comme axes majeurs :

  1. L’amélioration de l‘environnement : (qualité de l’air, qualité de la vie)
    Il s’agit d’une préoccupation immédiate et d’un devoir vis-à-vis du futur. Agir sur l’environnement c’est d‘abord agir sur la santé. De plus, nous sommes responsables de la terre que nous laisserons aux enfants de nos enfants.
  2. Le projet de fusion Issy-les-Moulineaux-Boulogne-Billancourt
    Ce projet de création de la douzième ville de France peut avoir du sens. Tout en étant conscient de la complexité du dossier et respectueux du travail déjà accompli, je souhaite intervenir dans ce dossier avec la volonté de remédier à des faiblesses substantielles qui sont l’oubli de Vanves et l’absence d’engagement ferme de l’État sur le maintien des Dotations Globales de Fonctionnement cumulées.
  3. Le projet du grand Paris
    Là encore, je souhaite réexaminer ce dossier de manière objective en dépassant les rivalités politiques. Ce projet de création d’une grande métropole mondiale et européenne du XXIᵉ siècle est ambitieux. Il ne pourra être réalisé qu’à la condition de supprimer concomitamment un niveau administratif. »

Mon expérience

Mes Jeunes années Mes Jeunes années
Ma formation militaire Ma formation militaire
Mon parcours au sein de la Gendarmerie Nationale Mon parcours au sein de la Gendarmerie Nationale
Audition à l’Assemblée Nationale Audition à l’Assemblée Nationale
Premier ouvrage Premier ouvrage
Et maintenant … Et maintenant …

Mes Jeunes années

J’ai grandi au pays basque, un pays de traditions et de valeurs. Aujourd’hui encore je conserve un attachement très fort à Saint-Jean de Luz, la ville de mon enfance.

Ma formation militaire

Très tôt, je sais que je veux devenir Gendarme et je me donne tous les moyens pour y parvenir. J’effectue une classe préparatoire à Aix en Provence au Lycée Militaire et intègre l’école spéciale militaire de St Cyr en 1978.

Après deux années de formation, je rejoins l’Armée de Terre dans l’artillerie où je passe cinq ans. Toutefois, je n’abandonne pas mon objectif d’intégrer la Gendarmerie Nationale. Après une formation de pilote d’hélicoptère, je passe le concours des capitaines pour rejoindre l’école des Officiers de la Gendarmerie de Melun, que j’intègre en 1986.

 

Mon parcours au sein de la Gendarmerie Nationale

J’ai intégré la Gendarmerie en 1986. Après ma formation à Melun, je prends le commandement de l’escadron de Gendarmerie mobile de Mont de Marsan puis la compagnie de Villeneuve sur Lot.

Stagiaire de l’école de Guerre en 1995, je rejoins le Cabinet du Directeur général de la Gendarmerie. C’est à cette occasion que je m’installe avec ma famille en région parisienne, à Issy les Moulineaux.

Après trois années, je prends la tête des Gendarmes du Vaucluse, un moment fort de ma carrière.

En 2005, je rejoins de nouveau la Direction Générale et trois ans plus tard après mon passage au Centre des hautes études Militaires je prends le commandement de la région Midi Pyrénées pour deux ans.

De retour à Paris, s’enchaînent deux importantes responsabilités, d’adjoint au directeur des ressources humaines puis directeur des opérations.

Audition à l’Assemblée Nationale

C’est le 18 Décembre 2013 que je suis auditionné à l’Assemblée Nationale pour donner mon diagnostic sur l’insécurité en France.

A la suite de cette audition qui a fait grand bruit, je suis affecté à la tête des Gendarmes des Outre mer.

Un an après, je publie un premier ouvrage « Tout ce qu’il ne faut pas dire » (Editions Plon) qui me vaut mon éviction définitive de la Gendarmerie.

 

Le lien de mon audition, en version courte:

Premier ouvrage

Le 18 décembre 2013, ma vie a basculé.
Moi, Bertrand Soubelet, général de corps d’armée, directeur des Opérations et de l’Emploi de la gendarmerie, j’ai été écarté pour avoir dit la vérité : la sécurité dans notre pays n’est pas assurée comme elle le devrait.
Que s’est-il passé ? Au Palais-Bourbon, devant les députés, ce jour-là, j’ai expliqué, en toute franchise, les difficultés que rencontre la gendarmerie : six mille emplois supprimés, une procédure trop complexe, une justice sans moyens, des délinquants dans la nature malgré l’engagement des gendarmes et des magistrats, des coupables mieux considérés que les victimes. Pour avoir fait ce constat, le Premier ministre a demandé ma tête.
Je ne peux m’empêcher de penser aux attentats de janvier et au carnage de novembre 2015. C’est le résultat de plus de trente ans de mollesse dans la lutte contre l’insécurité.
Des pressions ont été exercées sur moi pour me faire quitter la gendarmerie qui a été ma vie pendant trente-cinq ans. Désormais personne ne peut m’opposer un pseudo devoir de réserve. D’où ce livre.
Mon diagnostic est simple : la sécurité est l’affaire de tous. Il est temps de réagir, grand temps. Il y a urgence. Notre société est en danger. Jamais le danger n’a été aussi menaçant.
Voici le constat que je dresse dans ce premier ouvrage paru en 2016 aux éditions Plon.

« Tout ce qu’il ne faut pas dire » sur Amazon 

Et maintenant …

Au cours des 35 années que j’ai passé au sein de la Gendarmerie Nationale, j’ai acquis une forte expérience sur le terrain. C’est cette expérience que je souhaite aujourd’hui mettre au service de l’Assemblée Nationale afin de pouvoir continuer à servir mon pays.

Le 05 Avril 2017 est paru mon second ouvrage « Sans autorité, quelle liberté? » aux Editions de Observatoire. Dans cet ouvrage écrit suite à mon départ de la Gendarmerie, je continue à dire ma vérité haut et fort.

« Sans autorité, quelle liberté? » sur Amazon 

{"dots":"true","arrows":"true","autoplay":"false","autoplayInterval":"3000","speed":"300","fade":"false"}

Vous souhaitez me contacter?